La pluie ne fait pas le poids face à Aermec

La pluie a retardé de nombreux matchs au fil des ans à Wimbledon, qui accueille The Championships, le plus ancien tournoi du Grand Chelem du monde. Mais maintenant, c’est jeu, set et match, car Aermec a fourni une solution de climatisation sur mesure qui entre en jeu lorsque le nouveau toit rétractable au-dessus du court nº 1 est fermé. Dawn Brissenden s’est rendue dans ce lieu mondialement connu pour voir comment tout cela fonctionne.

La relation d’Aermec avec le All England Lawn Tennis Club (AELTC) a été établie pour la première fois lors de la fourniture de groupes d’eau glacée pour le toit rétractable du court central. Aermec a maintenant fourni des groupes d’eau glacée et des centrales de traitement de l’air (AHU) pour le projet du court nº 1 de l’AELTC.

Robert Deatker, directeur immobilier du All England Lawn Tennis Club, a déclaré : « Notre objectif est d’offrir la meilleure scène du tennis mondial à l’occasion de The Championships et la rénovation du court nº 1 a été une étape importante dans notre plan directeur pour le complexe.

Obtenir les conditions parfaites pour jouer au tennis dans un environnement aussi complexe n’est pas une tâche facile. Aermec a travaillé dur pour mettre au point une solution permettant d’équilibrer le contrôle de l’humidité et de la température au profit des joueurs et des spectateurs lors de la fermeture du toit du court nº 1 pendant The Championships ».

Un total de 26 groupes d’eau glacée super silencieux et 12 AHU à très faible bruit ont été spécifiés. Les niveaux de bruit ont été une considération majeure. Vingt des groupes d’eau glacée et des AHU ont été placés à un niveau élevé dans le stade, et ils devaient être extrêmement silencieux car de nombreux spectateurs des niveaux supérieurs sont assis très près des salles des installations qui sont situées au-dessus des sièges. Le caractère unique du projet, l’emplacement du lieu – entouré de logements – ont nécessité une planification considérable et des conceptions innovantes. Pour le court central, les groupes d’eau glacée sont situés à l’écart du stade, mais ce projet était unique en son genre car les groupes d’eau glacée devaient être installés dans la structure, ce qui en fait un projet unique en son genre. S’appuyant sur le succès de sa participation au court central, Aermec a travaillé sur une approche totalement personnalisée qui a abordé une combinaison inhabituelle de critères. Graham Turner, directeur technique d’Aermec, a déclaré : « Aermec est continuellement motivée pour concevoir des solutions qui répondent aux attentes des clients, quel que soit le défi. Nous avons conçu une solution qui répond à un ensemble unique de critères; le bruit, le confort des spectateurs, la sécurité des joueurs et le niveau d’humidité du gazon pour éviter que les joueurs ne glissent ».

« Tout devait fonctionner ensemble, il était impossible de prendre simplement une unité standard et la placer sur le site, tout devait être fait sur mesure pour le projet afin de s’assurer qu’il correspondait au cahier des charges ».

Un prototype de groupe d’eau glacée a été conçu et construit dans les vastes installations de fabrication et d’essai d’Aermec près de Vérone, en Italie. Des tests rigoureux ont été entrepris et, une fois satisfaits, Aermec pouvait répondre aux spécifications et aux critères, l’AELTC a été invité à assister aux essais du prototype et à approuver la fabrication de l’unité.

Non seulement les niveaux de performance ont été testés, mais surtout des essais acoustiques approfondis ont été réalisés dans la chambre climatique d’Aermec, ce qui a permis de simuler les conditions du site.

« Aermec dispose de vastes installations d’essai sur place dans notre usine en Italie. Nos laboratoires sont certifiés AHRI et Eurovent et nous avons effectué des tests acoustiques approfondis dans des conditions « témoins » permettant à l’AELTC de voir de première main les niveaux de performance et de constater le respect des critères acoustiques », a déclaré Paul Lawrence, directeur général d’Aermec UK.

Une fois les unités de production terminées, des tests supplémentaires ont été effectués pour garantir la tranquillité d’esprit du client.

Un processus similaire a été adopté pour les 12 très grandes AHU sur mesure. Chaque unité a été conçue avec un volume d’air de 12 m³/s. Comme les spectateurs seraient assis sous les salles des installations, la solution d’Aermec devait garantir qu’il n’y aurait pas de bruit parasite provenant du bas des unités, ce qui nuirait aux matchs et gênerait les spectateurs. Les AHU ont été entièrement testées dans les conditions de conception, ce qui n’a été possible que grâce à l’investissement d’Aermec dans des chambres climatiques.

Aermec a testé différents matériaux acoustiques pendant plusieurs mois pour s’assurer qu’il n’y avait pas de bruit parasite des unités. Une fois les résultats souhaités atteints, Aermec a entrepris la construction d’une importante charpente métallique dans l’usine, qui permettrait de positionner les AHU à 1,8 mètre au-dessus du sol et des mesures acoustiques ont ensuite été prises sous les unités in situ.

En raison de l’emplacement de l’AELTC dans un quartier résidentiel, les niveaux sonores étaient cruciaux. Comme l’installation de refroidissement était installée dans le toit au-dessus des sièges arrière du public, il était essentiel de maintenir un faible niveau de bruit. Chaque unité a subi des tests acoustiques rigoureux pour s’assurer qu’elle était aussi silencieuse que possible. M. Deatker a lui-même visité les installations d’essai pour s’assurer que les produits étaient de la plus haute qualité. Ces essais acoustiques approfondis à pleine charge ont été effectués pendant la nuit pour s’assurer qu’aucun bruit de fond n’affecterait l’essai.

Les groupes d’eau glacée ont été livrés par phases à partir du début de 2014. Il s’agissait de refroidisseurs fins à très faible bruit, d’une capacité de 300 kW chacun et dotés de ventilateurs capables d’une pression statique externe (ESP) de 320 Pa.

Il y avait un certain nombre de contraintes logistiques. En plus de répondre aux critères de bruit, les lignes de vue pour les voisins de la zone devaient être maintenues dans la mesure du possible, c’est pourquoi une attention particulière a été accordée à la hauteur de toute installation sur le toit et à l’esthétique.

Six des groupes d’eau glacée ont été placés dans le sous-sol. Les 20 autres groupes d’eau glacée ont été conçus pour s’adapter aux contraintes physiques strictes du toit du court nº 1. Pour répondre aux exigences acoustiques, ils ont été enfermés dans cinq capsules acoustiques spéciales, chaque capsule contenant quatre groupes d’eau glacée dans un arrangement à deux étages de 2×2 sur le côté nord du court et directement au-dessus des spectateurs. Les capsules ont été conçues pour permettre la reprise d’air d’un seul côté.

M. Deatker a déclaré : « J’ai été très impressionné par Aermec, j’ai trouvé une bonne entreprise avec laquelle travailler et je suis allé en Italie pour voir les tests, voir les efforts qu’ils déploient pour chacun de ces tests et à quel point ils sont très pointus dans la réalisation des tests.

Ils savaient que ce n’était pas un exercice de type « cocher la case ». Tous les efforts ont été faits par les ingénieurs pour mettre en place et faire fonctionner le test correctement, cela m’a vraiment montré à quel point ils étaient fiers de leur produit et de l’attention portée aux détails ; une telle culture s’aligne sur la culture que nous avons ici ».

Les ventilateurs à entraînement direct EC ont été utilisés pour faciliter la mise en service et régler les volumes d’air de conception sans qu’il soit nécessaire de changer les poulies et les courroies. Des pompes inverter ont également été utilisées avec un contrôle de pression variable pour assurer un débit constant à mesure que la quantité de groupes d’eau glacée en fonctionnement augmente et diminue.

Les AHU ont été disposées dans un cadre en acier conçu sur mesure. Les caissons acoustiques étaient inutiles car les AHU étaient conçues de manière à répondre aux spécifications en matière de bruit. Chaque unité est composée de panneaux de 50 mm d’épaisseur avec une isolation en laine minérale de 100 kg/m³ et d’acier galvanisé de 1,2 mm d’épaisseur à l’intérieur et à l’extérieur. La section du ventilateur comporte des panneaux de 150 mm d’isolation supplémentaire pour réduire le bruit rayonné du ventilateur.

Les AHU se trouvaient au sein d’un réseau complexe d’acier et de conduits, dont quatre étaient situés sur le côté est du court, quatre sur le côté ouest et quatre sur le côté sud. Les unités ont été installées sur le toit par sections et Aermec a effectué les derniers raccordements une fois toutes les sections en place.

La fermeture du toit rétractable prend entre huit et dix minutes et les AHU démarrent dès que le toit est fermé. Selon les conditions, la climatisation peut prendre quelques minutes pour réguler le climat à l’intérieur du stade et permettre aux matchs de redémarrer.

L’un des principaux défis pour Aermec, qui travaille sur un projet aussi unique, était de s’assurer que les niveaux de température et d’humidité requis pouvaient être atteints, et que l’herbe pouvait également être isolée de l’humidité, empêchant les joueurs de glisser pendant le jeu. Des capteurs sont intégrés dans le bord du gazon et d’autres capteurs sont situés dans les poutres du toit pour surveiller les niveaux d’humidité et de température.

Ce que la plupart des gens ne réaliseront pas à propos de ces AHU et de ces groupes d’eau glacée, c’est qu’ils n’ont pas été installés pour le public ou les athlètes, bien que les deux en bénéficient. En fait, ces produits ont été spécifiés pour l’herbe.

L’absence d’humidité ou de condensation sur le court nº 1 est primordiale pour la performance des joueurs, car si une seule parcelle de gazon est mouillée, un joueur risque de glisser.

Lorsque le toit est fermé, le système abaisse le niveau d’humidité à environ 50 % d’humidité relative pour éviter la condensation sur la surface de jeu en herbe ou sur la structure du toit. La priorité pour le système était l’herbe et pour assurer que le mouvement de l’air n’interfère pas avec le mouvement de la balle de tennis. Tout cela a été modélisé par ME Engineers à l’aide de la dynamique des fluides computationnelle.

Bien qu’il puisse sembler que cette installation de refroidissement soit l’une des moins utilisées au monde, puisqu’elle n’est nécessaire que lorsque le toit est fermé au-dessus du court nº 1 pendant The Championships, ce n’est en fait pas le cas. L’AELTC a utilisé l’installation de refroidissement située sur le toit du court nº 1 et l’a intégrée à un centre énergétique à l’échelle du complexe qui alimente d’autres zones du site comme le musée, ce qui a permis de pérenniser la technologie.

Aermec a travaillé avec l’AELTC et ME Engineers, qui ont conçu l’ensemble des services M&E pour le réaménagement du court nº 1, ayant également été impliqué dans le projet du court central.

ME Engineers a travaillé sur certains des bâtiments les plus reconnaissables au monde, réalisant avec succès de nombreux projets de stades, et est considéré comme le leader dans ce domaine.

L’étroite collaboration de toutes les parties a abouti à une solution robuste qui a été réalisée dans les délais, a répondu aux critères exigeants du client et garantit avec succès que le jeu sur le court nº 1 continuera quel que soit le temps.

ACR – The rain is no match for Aermec (Article)

ACR – Perfect Match (Article)